• Tout le monde connaît le UNO, Cluedo, le monopoly, (si ce n'est pas le cas, c'est que vous êtes en hopital spychiatrique depuis beaucoup trop longtemps), mais avez-vous entendu parler d’Exilir ?

    Ce jeu de carte édité par Asmodée est une bonne tranche de rigolade. Le principe est assez simple (une fois qu'on a pigé le coup). Dès que vous arrivez à avoir tous les ingrédients nécessaires (pas si évident que ça), vous jetez votre sort : on devra vous appelez maître et vous vouvoyez jusqu’à la fin de la partie, la personne de votre choix devra vous faire une déclaration d’amour ou vous donner 2 cartes, et ça, c’est les plus simples ! Bien entendu, il existe des cartes pour contrecarrer les sorts, pour piquer des ingrédients dans la main du voisin, pour que les jeux soient échangés. Il y a toujours plein de rebondissements, on ne s’ennuit pas !

     Et quand vous aurez fait le tour de tous les sorts … (ce qui va bientôt être notre cas si on continue à y jouer tous les soirs) il y a toujours l’extension du jeu pour pimenter tout ça.


    votre commentaire
  • Dimanche 21 juin. 17H. Du soleil, du ciel bleu et un thermostat qui affiche 20°. On chausse nos baskets et à nous Paname !! Pour nous, pas de métro, on est des vrais, on est des durs, on a décidé de tout faire à pied.

     

    Dans le quartier des Batignolles, on croise du rock français, du blues, du jazz et surtout, plein de gens attablés aux terrasses des cafés. Les enfants se trémoussent en rythme sur la musique ou s’essayent au Pogo. P’tite ambiance familiale.

     

    Du côté de <st1:personname productid="la Gare Saint Lazare" w:st="on">la Gare Saint Lazare :</st1:personname> c’est mort, pas de musique dans les rues … mais un Starbuck où craquer pour un choco java chip bien frais et qui tient au corps. Slurps.

     

    Direction les tuileries où il y a de la musique classique et de la fanfare, rien de bien intéressant, mais de la pelouse où faire un p’tit break … romantique.

     

    Mais voilà la Seine et ses quais, et là, c’est le pied !! Sous les ponts, il y a des groupes de toutes sortes, plus ou moins au point. Les gens écoutent debout en buvant une bière ou installés autour d’un pique-nique.

     

    Puis nous voilà à Saint Michel (ouf, Album est fermé !) et là … ben c'est parfois cacophonique parce que les groupes sont à <st1:metricconverter productid="10 m│tres" w:st="on">10 mètres</st1:metricconverter> les uns des autres et les sons rocks, salsa, jazz se mélangent, mais ça valait le détour !! Quelle ambiance ! Notamment du côté de sweet sound of silence (http://www.myspace.com/sweetsoundofsile n ce) qui pulsait bien (même si j’avais un peu l’impression d’être sourde après ça).

    C’était vraiment le quartier le plus animé, quand on l’a quitté pour aller vers Montparnasse, c’était beaucoup plus calme. Mais vu que ça faisait déjà 5 bonnes heures qu’on marchait, ça ne nous a pas trop traumatisé.

     C’était la première fois que je faisais la fête de la musique à Paris, et j’ai trouvé ça tout simplement gé-nial. Allez, l’année prochaine, on remet ça !


    4 commentaires
  • Il existe pas mal de sites internet proposant des jeux en ligne, au format flash. Certains permettent de gagner des points avec lesquels on peut avoir des cadeaux (waouh, trop la classe, je sais).

    Hum, bref. Voici un site que je trouve plutôt sympa. Cliquez si vous avez envie de tester :

     Jeux QuoVerbis

    votre commentaire
  • Dans le dernier épisode de United states of Tara, les enfants découvrent un fruit qui donne un goût sucré à tout ce qu’ils mangent. La bière prend la saveur du chocolat, le citron ou le Tabasco deviennent sucrés … Fiction ? Nope, j’avais déjà entendu parler de ce truc ! Mais comme ça, en passant, et là, ça m’a donné envie d’en savoir un peu plus.

    Ce petit fruit rouge aux allures de canneberge, de son nom scientifique Synsepalum ducificum (ou fruit magique pour le commun des mortels) est originaire d’Afrique Occidentale où il est consommé depuis le 18ème siècle. Ce fruit produit une protéine, la miraculine, qui affecte les papilles gustatives et transforme la perception que nous avons d’ingrédients acides ou amers en doux et sucrés.

    Etonnant, non ? Moi en tous cas ça m’a assez intrigué pour faire une p’tite recherche, histoire de savoir si on pouvait s’en procurer en France. Les fruits frais sont entre 2,50 et 3 $ l’un, pas vraiment donnés donc, et côté fraicheur, avec le délai de livraison, c’est un peu craignos. On peut aussi s’en procurer sous forme d’une petite poudre rouge pâle ou acheter des graines pour réaliser sa propre plantation. Dernière forme possible : le comprimé. Et alors là, on en trouve pléthore de sites internet qui en vendent. On peut s’en procurer sur ebay (en provenance de Houston) ou sur un tas de sites dédiés à ce fruit étonnant. Le site qui m’a paru le plus intéressant et le plus fiable : http://www.sour2sweet.com/Miracle-frooties-SHOP.

    Vous savez quoi … je viens d’en commander une tablette !!


    5 commentaires
  • On a découvert une série toute nouvelle (créée en 2009), constituée d'une seule saison de 12 épisodes pour le moment, mais renouvellée pour une 2e saison (youpiiiiiiii !).

    Produite par Steven Spielberg (gage de qualité, non ?), elle est assez déjantée. Le pitch : Tara Gregor (interprétée par Toni Collette (Muriel, in her shoes ...), qui est vraiment excellente dans ce rôle) est une épouse et une mère de deux adolescents. D'apparence normale, elle souffre en réalité d'un trouble dissociatif de l'identité. Sa famille doit gérer au quotidien les manifestations de ses différentes personnalités, et c'est vraiment pas de tout repos ! Parmi les différentes personnalités, il y a : T, une ado délurée de 16 ans, Alice, une Brie Van De Camp (pour ceux qui connaissent Desperate Housewive) et Buck, un vétéran de la guerre du Vietnam.

    Nous, on est faaaaaaaaaaaan !!!


    4 commentaires